2 sept. 2017

Jour 4/5/6 - 11/12/13 dhull hijja 2/3/4 septembre 2017 YAWMOU Al-TACHRIQ



Le retour à MINA

Le pèlerin revient à MINA pour y passer les trois jours qui restent, le 11,12 et 13 DHÛL AL-HIJJA connus sous le nom de AYAMOU AL-TACHRIQ afin de lapider les trois DJAMARAT chacune d’elles avec sept cailloux pendant les trois jours.
Ainsi, le 11 DHÛL AL-HIJJA après AL-ZAWAL (après-midi), le pèlerin commence la lapidation de la manier suivante :

II avance vers la première DJAMARAT appelée aussi AL-DJAMARAT AL-SOGHRA, la lapide avec sept cailloux en disant à chaque caillou lancé « ALLAHOU AKBAR ».
Ensuite il avance un peu à droite de la DJAMARAT, se tient debout en direction de la QIBLA, lève ses mains et fait des invocations. Il demeure ainsi le plus longtemps possible.
Puis il avance vers la deuxième DJAMARAT nommée aussi AL-DJAMARAT AL-WOUSTA, il la lapide de la même manière que la première. Ensuite, il avance mais cette fois-ci à gauche de la DJAMARAT ; il se met debout vers la QIBLA, levant les mains et invoquant Allah le plus longtemps possible.

Enfin, le pèlerin avance vers la troisième et dernière DJAMARAT connue sous le nom de DJAMARAT AL-AQABA ou AL-DJAMARAT AL-KOUBRA, il se met face à elle de manière à ce que MAKKA soit sur sa gauche et MINA sur sa droite, et la lapide avec sept cailloux en répétant avec chaque caillou lancé : ALLAHOU AKBAR.
Puis, il part sans s’arrêter et sans faire d’invocations.
Le pèlerin refait la même démarche le 12 et 13 DHÛL AL-HIJJA.

En résumé :
1 - Revenir à MINA et y rester pendant les trois jours de TACHRIQ.
2 - Après AL-ZAWAL du 11 DHÛL AL-HIJJA commencer la lapidation.
3 - Lapider en premier lieu AL-DJAMARAT AL-SOGHRA avec sept cailloux.
4 - Avancer à droite de AL-DJAMARAT AL-SOUGHRA, se diriger vers la QIBLA, lever les mains, faire des invocations.
5 - Avancer vers AL DJAMARAT AL-WOUSTA et la lapider avec sept cailloux.
6 - Avancer à gauche de AL DJAMARAT AL WOUSTA, se diriger vers la QIBLA, lever les mains faire des invocations.
7 - Se mettre face à AL DJAMARAT AL-KOUBRA en ayant MAKKA sur sa gauche et MINA sur sa droite, la lapider avec sept cailloux.
8 - Partir sans s’arrêter et sans faire d’invocation.
9 - Refaire la même chose le 12 et 13 DHÛL AL-HIJJA après AL-ZAWAL.
Remarques importantes  :
1 - Le temps de la lapidation pendant les trois jours de TACHRIQ commence après AL-ZAWAL (l’après-midi), il ne faut donc pas se laisser leurrer pas la masse de gens qui lapide dans la matinée ; ils sont dans l’erreur.
2 - Il est permis de lapider de nuit, car le temps de la lapidation commence après AL-ZAWAL et il finit à l’aube du jour suivant. Ainsi, celui qui craint la foule et la bousculade telle que les femmes, les personnes âgées et les faibles peuvent lapider vers la fin de l’après-midi ou durant la nuit car il y a presque personne. En effet, il est plus méritoire pour ces personnes de lapider, même si c’est de nuit que de charger une tiers personne pour le faire à leur place.
3- Il est autorisé de lapider deux jours seulement le 11 et 12 DHÛL AL-HIJJA et partir à condition de quitter MINA avant le coucher du soleil du deuxième jour. Si le soleil se couche alors que le pèlerin est encore à MINA, il doit rester pour lapider le troisième jour aussi. Cependant, sachez qu’il est plus méritoire de lapider durant les trois jours.
4 - Il est permis d’aller à MAKKA pendant les nuits de AYAMOU AL-TACHIQ pour faire le TAWAF.
5 - Il est recommandé au pèlerin pendant son séjour à MINA de prier dans la mosquée de AL-KKAÏF (cette mosquée se trouve prés des DJAMARAT).
"Après avoir lapider le 12 ou le 13 DHÛL AL-HIJJA, le pèlerin aura fini tous les rites du HADJ, ainsi, il part à MAKKA pour y rester les jours qui lui restent avant son départ. En effet, il faut profiter de ces jours pour accomplir la prière à la Mosquée Sacrée, et pour faire des TAWAF"
Le TAWAF d’adieu ( TAWAFOU AL-WADA’)
Après avoir fait ses achats et préparer ses affaires pour le départ, la dernière chose que doit faire le pèlerin est un TAWAF d’adieu (identique à TAWAF AL-IFADHA). Une fois terminer, il sort de la Mosquée en marchant normale-ment (et non pas en marchant en arrière comme le font certain).

Il sort avec le pied gauche en disant :

اللهم صل على محمّد وسلّم اللهم إني أسألك من فضلك

« ALLAHUMMA SALI ’ALA MOHAMMAD WA SALLAM, ALLAHUMMA INNI AS ALOUKA MIN FADLIKA ».

Ce qui signifie : "O Allah, prie sur Muhammad et salue-le. O Allah, je te demande de [m’accorder de] Ta grâce."


Pour télécharger le dossier cliquez ici

Information

Sources :

- Manassikou al-Hadji wa al-omra fi al-Kitab wa a-sunnati wa athari a-salaf "Cheikh Muhammad Nassardine Al Albani"

- Manassikou al-Hadji wa al-omra wa al-Mashrour’ou fi a-ziyara "Cheikh Muhammad Ben Salah Al Othaymin"

- A-tahqiqou wa al-idhahou li kathirin min massaili al-hadji wa al-omrati wa al-ziyara ’ala dhawi al-kitabi wa a sunna "Cheikh Abdel-Aziz Ben Abdou Allah Ben Baz"

Traduction réalisé par les frères de Roubaix

1 sept. 2017

Jour 3 -10 Dhull hijja/1 septembre 2017 YAWMOU AL-NAHR



A la première heure de l’aube le pèlerin prie AL-FAJR à MOUZDALIFA, ensuite il va à AL-MACH’AROU AL-HARAM (une montagne à MOUZDALIFA) où se trouve une mosquée portant le même nom, il y monte, se dirige vers la QIBLA en louant ALLAH, Le glorifiant. L’unifiant, et en L’invoquant.

Il demeure ainsi jusqu’à l’aurore. Celui qui ne peut pas le faire à AL-MACH’AR AL-HARAM, il le fait où il le peut à condition qu’il soit dans le territoire de MOUZDALIFA.
Ensuite, il part vers MINA avant le lever du soleil en faisant la TALBIYA ; une fois arriver à AL-MOUHASSIR (un endroit à MINA) il accélère le pas s’il le peut.
Puis il se dirige vers AL-DJAMARA AL-KOUBRA appelée aussi DJAMARAT AL-AQABA.

En résumé :
1 - Prier AL-FAJR à MOUZDALIFA à la première heure de l’aube avec un ADAN et une IQAMA.
2 - Monter sur AL-MACH’AR AL-HARAM, louer, glorifier, unifier, et invoquer Allah jusqu’à l’aurore.
3 - Quitter MOUZDALIFA en direction de MINA avant le lever du soleil en répétant la TALBIYA.
4 - Accélérer le pas dans AL-MOUHASSIR.
5 - Prendre la route qui mène vers AL-DJAMARA AL-KOUBRA.
La lapidation (AL-RAMY)

A MINA le pèlerin ramasse les cailloux (d’une taille un peu supérieure à des grains de pois chiche) afin de lapider DJAMART AL-AQABA, la dernière des trois DJAMARAT et la plus proche de MAKKA.
Ainsi, il se met face à elle de manière à ce que MAKKA soit sur sa gauche et MINA sur sa droite ; Il la lapide avec sept cailloux en disant à chaque caillou lancé : « ALLAHOU AKBAR ».
Avec le dernier caillou lancé le pèlerin cesse de dire la TALBIYA.

En résumé :
1 - Ramasser sept cailloux à MINA
2 - Lapider DJAMARAT AL-AQABA, en se mettant face à elle de manière à ce que MAKKA soit sur la gauche du pèlerin et MINA sur sa droite.
3 - Dire à chaque caillou lancé : « ALLAHOU AKBAR ».
4 - Cesser la TALBIYA après le dernier caillou lancé.
Notons ici deux remarques importantes :
1 - le temps de la lapidation de DJAMARAT AL-AOABA commence à partir du lever de soleil et s’étend jusqu’au FAHR du 11 DHÛL AL-HIJJA.
2 - Le pèlerin doit s’assurer que ces cailloux tombent dans le bassin (AL-HAWDH), et pour cela il faut s’en approcher, sans bousculer ses frères.
L’immolation (AL-DABHOU WA AL-NAHROU)

Après la lapidation de DJAMARAT AL-AQABA, le pèlerin va à AL-MANHAR (lieu pour immoler à MINA) afin d’immoler son offrande. Mais il peut le faire dans n’importe qu’elle endroit à MINA, il lui est même permis de le faire à MAKKA.

En effet, la sunna recommande à chacun d’immoler son offrande avec ses propres mains, à défaut de cela il peut charger une tiers personne pour le faire à sa place. Par ailleurs, il est recommandé d’immoler son offrande en la dirigeant vers la QIBLA coucher sur son côté gauche, quant aux chameaux on les immole debout, en ayant la patte avant gauche attachée et le visage (la tête) en direction de la QIBLA.

Au moment de l’immolation il est recommandé de dire :

بسم الله والله أكبر اللهم إنّ هذا منك ولك فتقبّل مني

« BISMI ALLAH, WA ALLAHOU AKBAR, ALLAHUMMA INNA HADA MINKA WA LAKA FA TAQABAL MINNI »

Ce qui signifie « Au nom d’Allah, Allah est grand, ô Allah, cela provient de Toi et revient à Toi ».
II en convient au pèlerin de manger de son offrande et d’en donner aux pauvres et aux nécessiteux.

Remarques importantes à propos de AL-NAHR (immolation)

1 - Les jours de AL-NAHR (immolation) sont quatre ; le jour de AL-NAHR (10 DHÛL AL-HIJJA), et les trois jours qui le suivent AYAMOU AL-TACHRIQ (11, 12 et 13 DHÛl AL-HIJJA), ainsi celui qui n’a pas pu immoler le jour de AL-NAHR, il peut le faire dans les trois jours qui lui succèdent.
2 - Il est autorisé à sept personnes de s’associer dans une offrande qui est un chameau ou une vache.
3 - Celui qui n’a pas d’offrande doit jeûner trois jours pendant AL-HADJ et sept jours lorsqu’il revient dans son pays ; Il est permis à ce dernier de jeûner pendant AYAMOU AL-TACHRIQ (11,12 et 13 DHÛl AL-HIJJA).
Après l’immolation, le pèlerin rase ses cheveux ou les raccourcit, mais le premier est plus méritoire. Il lui est recommandé de les raser en commençant par le côté droit. Quant à la femme, il lui suffit de rassembler ses cheveux et d’en couper une partie d’une longueur d’une phalange.

TAWAFOU AL-IFADHA

Ensuite, le pèlerin part à MAKKA le jour même (10 DHÛL AL-HIJJA), pour accomplir TAWAFOU AL-IFADHA. Il lui est recommandé de se parfumer avant de partir.
Arrivé à MAKKA il fait sept CHAWT (tour) autour de la KABAA dans les détailles déjà cités pour [TAWAFOU AL-QODOUM->32] lors de la ’UMRA, à l’exception de : AL-IDTIBA’ (faire passer la houppelande sous l’aisselle droite), et AL-RAML ( accélérer le pas dans les trois premiers tours) il ne les fait pas, car ces deux caractéristiques sont spécifiques à TAWAF AL-QODOUM. Puis, il prie deux rakaâ derrière MAQAM IBRAHIM.
Après avoir prié le pèlerin se dirige vers A-SAFA et AL-MARWA pour faire A-SA’Y (le va et vient entre les deux monts) identique à celui qu’il a fait pendant la ’UMRA. Une fois le TAWAF et le SA’Y terminer, le pèlerin prie le DHOHR à MAKKA, avant de repartir à MINA le jour même (10 DHÛL AL-HIJJA).
Il est louable aussi de boire de l’eau de ZAM-ZAM.

En résumé :
1 - Après avoir lapider, immoler, et raser. Le pèlerin se parfume et va à MAKKA.
2 - Faire TAWAF AL-IFADHA (7 tours), sans IDTIBA’ et sans RAML.
3 - Prier deux rakaâ derrière MAQAM IBRAHIM. Si ce n’est pas possible à cause de la foule, il peut les prier dans n’importe quel endroit de la Mosquée.
4 - Faire SA’Y entre A-SAFA et AL-MARWA (7 trajets).
5 - Prier DHOHR à MAKKA. S’il arrive bien sûr à finir le TAWAF et le SA’Y avant DHOHR, si non il reste jusqu’à ce qu’il les termine.
6 - Boire de l’eau de ZAM-ZAM.
7 - Repartir à MINA.
Remarques très importantes :
1 - Après avoir lapidé DJAMART AL-AOABA, et rasé ou raccourci ses cheveux le pèlerin peut se désacraliser ; cela est appelé « la première ou la petite désacralisation » à partir de ce moment là tous ce qui lui a été interdit redevient permis sauf les rapports conjugaux. Par ailleurs, il faut savoir qu’en accomplissant TAWAF AL-IFADHA même les rapports conjugaux redeviennent permis, cela est appelé « la deuxième ou la grande désacralisation ».
2 - La sunna est que l’ordre de l’exécution des rites soit le suivant ; la lapidation ; l’immolation ; le rasage des cheveux ; le TAWAF ; et en fin le SA’Y. Cependant, il est permis d’avancer ou de reculer un rite sur un autre.

Information

Sources :

- Manassikou al-Hadji wa al-omra fi al-Kitab wa a-sunnati wa athari a-salaf "Cheikh Muhammad Nassardine Al Albani"

- Manassikou al-Hadji wa al-omra wa al-Mashrour’ou fi a-ziyara "Cheikh Muhammad Ben Salah Al Othaymin"

- A-tahqiqou wa al-idhahou li kathirin min massaili al-hadji wa al-omrati wa al-ziyara ’ala dhawi al-kitabi wa a sunna "Cheikh Abdel-Aziz Ben Abdou Allah Ben Baz"

Traduction réalisé par les frères de Roubaix

31 août 2017

Jour 2 - 9 Dhull hijja/31 aout 2017 YAWMOU ’ARAFA





Ce jour est appelé aussi YAWMOU ’ARAFA. Au lever du soleil de ce jour le pèlerin quitte MINA pour aller à ’ARAFA en répétant la TALBIYA. Arriver à NAMIRA (un endroit prés de ’ARAFA) il y reste dans la mosquée de NAMIRA pour assister au discourt de l’imam ; et à la prière en commun de DHOHR et AL-ASR avec lui.

En effet, après avoir fini son discourt l’imam dirigera la prière de DHOHR et AL-ASR en les raccourcissant (QASR) et en les rassemblant (DJAM’) à l’heure du DHOHR, deux rakaâ pour chaque prière, avec un seul appel à la prière (ADAN) et deux IQAMA.

Ainsi, le départ vers ’ARAFA se résume dans les points suivants :
1 - Au lever du soleil du 9 DHÛL AL-HIJJA quitter MINA vers ’ARAFA.
2 - S’arrêter à la mosquée de NAMIRA.
3 - Assister au discourt de l’imam.
4 - Prier avec l’imam DHOHR (2 rakaâ), et tout de suite après AL-ASR (2 rakaâ), avec un seul ADAN et deux IQAMA à l’heure du DHOHR.
La station de ’ARAFA (AL-WOUQOUFOUBI ’ARAFA)

Après avoir prié le pèlerin se dirige vers ’ARAFA, il se met prés des pierres (AL-SAKHARAT) au bas de DJABALOU AL-RAHMA car c’est l’endroit où s’est mis le prophète صلى الله عليه وسلم, s’il ne peut pas le faire à cause de la foule il peut se mettre là où il le souhaite à condition de ne pas sortir du territoire de ’ARAFA. Il se met dans la direction de la QIBLA en levant ses mains pour faire des invocations et la TALBIYA.
Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « La meilleure parole que j’ai dit moi et les prophètes qui m’ont précédé dans l’après-midi du jour de ’ARAFA :

لا إله إلا الله وحده لا شريك له له الملك وله الحمد وهو على كل شيء قدير

« LA ILAHA ILLA ALLAHOU WAHDAHOU LA CHARIKA LAHU, LAHUL-MULKU, WA LAHU AL-HAMDU, WA HOUWA ’ALA KOULLI CHAY IN QADIR ».

Ce qui signifie : "Il n’y a pas de divinité (digne d’adoration) autre qu’Allah, Seul, sans associé, à Lui appartient la souveraineté et à Lui la louange, et Il est Capable de toute chose."

Le pèlerin demeure ainsi en répétant la TALBIYA et en faisant les invocations qu’il souhaite jusqu’au coucher du soleil.
Ainsi, la station à ’ARAFA se résume dans les points suivants :
1 - Aller auprès des SAKHARAT au bas de DJABALOU AL-RAHMA.
2 - Se diriger vers la QIBLA en levant les mains pour faire des invocations et la TALBAYA.
3 - Rester à ’ARAFA jusqu’au coucher du soleil.
Notons ici trois remarques importantes :
1 - II ne faut pas monter sur DJABALOU AL-RAHMA comme le fait la masse, car comme il est souligné ci-dessus le prophète صلى الله عليه وسلم est resté au bas de la montagne.
2 - Il ne faut pas comprendre du terme WOUQOUF que le pèlerin doit rester debout toute l’après-midi sous le soleil, bien au contraire il peut s’abriter sous les tentes, les arbres etc...
3 - A l’exception de l’invocation citée ci-dessus, il n’y a pas d’invocations spécifiques pour le jour de ‘ARAFA, comme le laisse croire certains livres que les pèlerins portent dans leurs mains pendant ‘ARAFA, TAWAF, SA’Y etc...
Le départ de ’ARAFA (AL-IFADHATOU MIN ’ARAFA)

Une fois le soleil coucher le pèlerin quitte ’ARAFA en direction de MOUZDALIFA, en marchant calmement et avec quiétude sans bousculer ses frères, s’il trouve devant lui de l’espace il accélère le pas.

Dés qu’il arrive à MOUZDALIFA il fait l’appel à la prière (ADAN) et IQAMA et il prie AL-MAGHRIB (3 rakaâ), ensuite il fait une deuxième IQAMA et il prie AL-ICHA (2 rakaâ). Puis, il dort à MOUZDALIFA jusqu’à l’aube.
En résumé le pèlerin doit faire les choses suivantes :
1 - Quitter ’ARAFA dès que le soleil se couche pour aller à MOUZDALIFA.
2 - Arriver à MOUZDALIFA, il prie AL-MAGHRIB (3 rakaâ) et AL-ICHA (2 rakaâ) avec un seul ADAN et deux IQAMA.
3 - Dormir à MOUZDALIFA jusqu’à l’aube.
Notons ici que les femmes et les personnes faibles et âges sont autorisées à quitter MOUZDALIFA après minuit.

Pour télécharger le dossier cliquez ici

Information

Sources :

- Manassikou al-Hadji wa al-omra fi al-Kitab wa a-sunnati wa athari a-salaf "Cheikh Muhammad Nassardine Al Albani"

- Manassikou al-Hadji wa al-omra wa al-Mashrour’ou fi a-ziyara "Cheikh Muhammad Ben Salah Al Othaymin"

- A-tahqiqou wa al-idhahou li kathirin min massaili al-hadji wa al-omrati wa al-ziyara ’ala dhawi al-kitabi wa a sunna "Cheikh Abdel-Aziz Ben Abdou Allah Ben Baz"

Traduction réalisé par les frères de Roubaix







30 août 2017

Hajj étape par étape : Jour 1 - 8 dhull hijja/30 Août 2017 MINA



En ce jour le pèlerin doit se mettre en état de IHRÂM (sacralisation), ainsi, il fait le GOUSL (ablution majeure), se parfume, met son IZAR et son RIDA, il formule son intention pour le HADJ dans les détails cités pour Les rites de la ’Umra.

Le pèlerin fait cela au matin du 8 DHÛl AL-HIJJA, du lieu où il réside (hôtel), ensuite il se dirige vers MINA en répétant la TALBIYA.

لبيك اللهم لبيك لبيك لا شريك لك لبيك إنّ الحمد والنعمة لك والملك لا شريك لك
« LABAYKA ALLAHUMMA LABAYK, LABAYKA LA CHARIKA LAKA LABAYK, INA AL-HAMDA , WA NI’MATA, LAKA WAL-MOULK, LA CHARIKA LAK »
cela signifie :

« Je réponds à Ton appel ô Allah ! Je réponds à Ton appel. Tu n’as point d’associé. La Louange et Le Bienfait t’appartiennent ; ainsi que La Loyauté, Tu n’as point d’associé ».

A MINA le pèlerin accomplit les cinq prières : DHOHR, AL-ASR, AL-MAGHRIB, AL-ICHA, et AL-FAJR du 9 DHÛL AL-HIJJA. Il raccourcit les prières (AL-QASR) sans les rassembler (AL-DJAM’).

En résumé les choses que doit faire le pèlerin le 8 DHÛL AL-HIJJA sont les suivantes :
  1. AL-GOUSL (ablution majeure), se parfumer, mettre l’habit de AL-IHRÂM, dans son hôtel.
  2. Formuler l’intention du HADJ dans son hôtel debout face à la QIBLA avec la formule suivante : « LABAYKA ALLAHUMMA BI HAJDA ».
  3. Répéter la TALBIYA à partir de ce moment là et ne cesser de la dire qu’après avoir lapider DJAMARAT AL-AQABA le 10 DHÛL AL-HIJJA.
  4. Aller à MINA, et y prier en raccourcissant (AL-QASR) et sans rassembler (AL-DJAM’) les prières suivantes : DOHR (2 rakaâ) ; AL-ASR (2 rakaâ) ; AL-MAGHRIB (3 rakaâ) ; AL-ICHA (2 rakaâ) ; et AL-FAJR du 9 DHÛL-AL-HIJJA
(2 rakaâ).
Notons que le prophète صلى الله عليه وسلم n’a pas fait de prière surérogatoire sauf celle du FAJR et celle du WITR.

Pour télécharger le dossier cliquez ici

Information

Sources :

- Manassikou al-Hadji wa al-omra fi al-Kitab wa a-sunnati wa athari a-salaf "Cheikh Muhammad Nassardine Al Albani"

- Manassikou al-Hadji wa al-omra wa al-Mashrour’ou fi a-ziyara "Cheikh Muhammad Ben Salah Al Othaymin"

- A-tahqiqou wa al-idhahou li kathirin min massaili al-hadji wa al-omrati wa al-ziyara ’ala dhawi al-kitabi wa a sunna "Cheikh Abdel-Aziz Ben Abdou Allah Ben Baz"

Traduction réalisé par les frères de Roubaix

14 mai 2016

Une Erreur commise par les parents ayant des enfants intelligents - Shaykh Abdullah Aldafiri

Audio :

Parmi les erreurs communes commise par certains éducateurs ou parents dans l’éducation de leurs enfants : Si ils découvrent que leur fils est intelligent, ils le dirigent vers l'acquisition des nouvelles sciences mondaines. Ils disent "Mon fils est intelligent, donc il ne lui convient pas que je l'inscrive autre part que dans une université de médecine ou d''ingénierie" .. comme si la science légiférée avait un statut moindre comparé a la médecine ou à l’ingénierie.

Et c'est incorrect. Si tu vois que ton fils est intelligent alors dirige le vers ce qui est le meilleur pour lui et pour la communauté musulmane. Et il n'y a de bien pour la Oummah que par le biais de la science légiférée. Et il n' y'a pas d’amélioration chez les croyants excepté par le biais des savants.
 

Nous voulons donc informer les gens car de nos jours ils pensent que ceux qui étudient la médecine , l’ingénierie et les autres sciences mondaines ont un statut plus élevé que que ceux qui étudient la science légiférée.

Et cet état d'esprit s'est propagé chez les musulmans afin de détourner nos enfants de la science légiférée. 

Oui, on a besoin des sciences mondaines mais pas autant que de la science légiférée.


{Allah élèvera de plusieurs rangs ceux d'entre vous qui ont la foi et qui ont reçu la science.} 
 يَرْفَعِ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ وَالَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ دَرَجَاتٍ

 {Sont-ils égaux, ceux qui ont reçu la science et ceux qui ne l'ont point reçue?}
هَلْ يَسْتَوِي الَّذِينَ يَعْلَمُونَ وَالَّذِينَ لَا يَعْلَمُونَ

Le besoin de la Oummah pour ce qui va rectifier son cœur est plus important que le besoin de la Oummah pour ce qui va réparer son corps, ses routes et ses maisons. 

Il y'a une différence entre ce qui réparent les cœurs des gens et ce qui traitent la maladie du corps.

Ces sciences nouvelles sont demandés. Nous ne disons pas que c'est blâmable plutôt c'est une obligation pour la communauté (fard kifâya). Mais la recherche de la science est une obligation propre à tout individu (fard 'ayn)

Translated by Rasheed ibn Estes Barbee 
Traduction : assalafiyat.blogspot.fr

Dois-je dire l'invocation avant un rapport alors que ma femme est enceinte? Sheikh Al-‘Uthaymin

NDT : «S’ils veulent avoir un rapport sexuel, qu’il dise :

بِاسْمِ اللَّهِ اللَّهُمَّ جَنِّبْنَا الشَّيْطَانَ وَجَنِّبْ الشَّيْطَانَ مَا رَزَقْتَنَا

«Au nom d’Allah, Allah éloigne de nous le diable, et éloigne-le de ce que Tu nous accorderas (comme progéniture)». A cela, il y a une utilité explicitée par le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dans ce hadith : « Et si Allah leur accorde un enfant, le diable ne lui fera 
 jamais aucun mal » (Al-Bukhari).



Audio

C'est une bonne question.


Le questionneur a dit : Si un homme a un rapport avec sa femme alors qu'elle est enceinte, doit-il dire l'invocation ou ne doit-il pas la faire parce que l'enfant est déjà en développement?

Nous disons c'est mieux de dire cette invocation. Car l'Imam Ahmed rahimahuLLah a dit les rapports "bénéficient" à la grossesse dans l’ouïe, la vue et la force.
 إنا الجماع يزيد في الحمل ... في سمعه وبصره وقوته

Et c'est pour ça que le Prophète 'alayhi salat wa salam a dit :
من كان  يؤمن بالله واليوم الآخر فلا  يسقي ماءه زرع غيره

"Celui qui croit en Allah et au jour dernier, alors qu'il n'arrose pas de son eau ce qu'un autre homme a semé"

Ce hadith indique que le fœtus bénéficie du rapport. Donc en se basant sur ça il doit la dire. 


Retranscrit par Rasheed ibn Estes Barbee  
Traduit par : assalafiyat.blogspot.fr

12 janv. 2015

Est-il permis à l'épouse de boycotter son époux suite à des mésententes qui surviennent entre nous ? Sheikh Ubayd Al Jabiri

Question :  JazzakumuLlahu kheyran Shaykhana , voici la 6eme question. La questionneuse du Maroc dit : M'est il permis de boycotter mon mari lorsque des mésententes surviennent entre nous ? Par boycott j'entends ne plus lui parler et le prévenir de ne pas s'approcher de moi .

Réponse : Ma pauvre. Pourquoi,ô ma fille ? Nous n'avons aucunement connaissance que les femmes des compagnons ou celles qui les suivaient faisaient ce genre de chose.

Le mieux que je puisse te conseiller à toi et ton mari en recherchant l’agrément d'Allah, c'est qu'il est obligatoire pour vous d'avoir la ferme croyance que l'autre est une "amana" sur son cou  (ndt : Chacun est responsable de l'autre et sera questionner au regard du traitement envers l'autre) et il est obligatoire que chacun respecte les droit de l'autre entièrement ; et que aucun de vous ne transgresse l'autre dans ses droit. Voici la première chose

Deuxièmement, je conseille à chacun de vous de fermer les yeux et pardonner l'autre en ce qui concerne les lacunes qui émane de l'autre. Donc si la femme a des manquement alors son mari est conseillé de lui pardonner et de ne pas la punir pour ça et si c'est le mari qui a des manquements alors la femme est conseillé de lui pardonner et la perfection est pour Allah .

Ton mari et toi devez être vigilent des discordes causées par Sheytan. Je vous rappelle ce verset :


وَقُل لِّعِبَادِي يَقُولُواْ الَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِنَّ الشَّيْطَانَ يَنزَغُ بَيْنَهُمْ إِنَّ الشَّيْطَانَ كَانَ لِلإِنْسَانِ عَدُوّاً مُّبِيناً

{Et dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux. Le Diable est certes, pour l’homme, un ennemi déclaré.} [17:53]

Alors soit prudente toi et ton mari des discordes causées par Sheytan. 


Traduction de l'anglais au français par assalafiyat.blogspot.fr

Audio

23 déc. 2014

Quelques bénefices sur le peuple de Loth

  • Tawus a été interrogé sur le fait qu'un homme ait des rapports avec une femme par derrière.
Il répondit : 
L'acte du peuple de Loth a commencé comme ça. A la base l'homme le faisait avec une femme puis il le fit avec un homme
Rapporté par Ibn Abid Dunya et Ibn Assakir

  • Selon l'autorité de Abou Hamza : J'ai demandé a Mohammed Ibn Ali : Es ce que Allah a punit les femmes du peuple de Loth dû aux actions des hommes ?
Il dit : 
Allah est plus juste que cela. Plutôt, les homme étaient avec d'autres hommes et les femmes avec d'autres femmes.

Rapporté par Ibn Abid Dunya , Al Bayhaqi et Ibn Assakir

  • Il est rapporté par Ishaq Ibn Bishr et Ibn Assakir par le biais de Mohammed Ibn Ishaaq qui est parmis ceux qui l'ont rapporté de Ibn Abbas qui a dit :
L'origine de l'acte du peuple de Loth est que Ibliss est venu à eux, alors qu'ils marchaient, en apparence d'un garçon qui était le plus beau garçon que les gens n'ont jamais vu et il les a invité à lui. Alors ils ont des rapports avec lui et furent donc entrainé dans cela

via @RahaBatts
traduit par assalafiyat.blogspot.com